Archives de catégorie : Préambule

Préambule

18 juin 2011, 5h du matin l’aventure est lancée !

Après une courte nuit (certains ont même terminé le sac la veille au soir !), Erwin est passé prendre les protagonistes à la tombée du lit.

C’est une première ! Les femmes sont matinales au regard des sms qui arrivent à flot sur nos portables. C’est qu’elles tiennent à nous les donzelles !

6h07, arrivé à bon port, celui de Toulon en l’occurrence !

Le bateau étant à 8h, Julien s’est découvert un amour inconditionnel pour la boussole ! Les souvenirs de jeunesse reviennent et le voilà en train d’effectuer des visées à tire-larigot ! Tout y passe, mouette, cheminée, David, …

Ce dernier, quant à lui commence à râler car il a faim ! Cet épisode va durer à approximativement 7 jours…

La traversée se passe sans encombres, l’arrivée au port de l’île Rousse à 14h15.

Direction le gîte communal de Calenzana, départ du mythique GR 20 ! Les premières larmes ne tarderont pas à venir suite au montage de tente :

  • De joie pour David et Julien qui découvrent un pavillon 3 places grand luxe.
  • De tristesse en ce qui concerne Erwin et Sylvain, qui découvrent un taudis 1.5 places, qui laissent entrevoir des nuitées longues, difficiles et peu reposantes…

Pesée obligatoire pour tous, puis départ dans le centre ville de Calvi afin de récupérer les horaires de notre train retour, alias « La Micheline » !

Arrivés à la gare, toutes les horaires sont effacées ! L’embrouille arrive, oui oui…

Afin de comprendre ce qui se passe, direction l’office du tourisme dans lequel nous apprenons qu’il y a une grève des trains, et ce pour une durée indéterminée…

Les propositions fusent :

  • Location de voiture : Trop tard et trop compliqué vu notre lieu d’arrivée.
  • Prendre un taxi : BIEN trop cher ! Par souci de survie des compagnies corses, nous tairons le prix !
  • Prendre le bus : Il y avait une incompatibilité entre l’heure de passage (9h30) et celle de notre arrivée (18h au prévisionnel).
  • La plage toute la semaine : Solution de facilité, mais inconciliable avec notre projet de départ.
  • Appel à un ami : Solution retenue, mais au combien risquée ! Nous dissimulerons donc la clé de la voiture dans cette dernière afin que nos amis puissent déposer la voiture à la gare de Vizzavone, lieu d’arrivée.

A moitié rassurés par cette solution, nous partîmes nous restaurer dans un petit restaurant corse « Chez Doumé » en compagnie de Steve Mandanda et sa famille.

Retour au gîte, petite toilette chaude (la dernière de la semaine !) et début d’une très longue nuit pour Erwin et Sylvain.

Chose promise, chose due : Faisant trop chaud dans cet abri, ils décidèrent de « décapoter », ne laissant que la moustiquaire. Le début de la nuit se passe plutôt bien, jusqu’au drame. Le vent se leva ! 2h30, la capote se détachant complètement, Sylvain sortit une phrase aussi soudaine qu’ inconvenante : « Erwin, on a un problème ! »

Les voici donc en caleçon, muni d’une pierre, RE-plantant les piquets de la tente. Le reste de la nuit fut une succession d’assoupissements et de fous rires ! Pendant que les deux autres dormaient paisiblement…

 

Quelques vidéos :

Départ :

 

ça dort déjà !

 

Julien jouant au yoyo (enfin il essaie)

Publié dans Préambule | Un commentaire